En entreprise

Une pause détente qui agit sur le corps et le mental afin d’améliorer la productivité des équipes tout en diminuant le stress mais permet aussi de combattre l’absentéisme.

 

Ces séances permettent de :

  • stimuler le système d’auto-défense de l’organisme
  • équilibrer le système énergétique dans sa globalité
  • faire circuler l’énergie
  • enlever tous les blocages corporels

 

Ainsi, le salarié se trouve plus détendu, relaxé et ainsi opérationnel à son poste de travail.

 

2 FORMULES AU CHOIX POUR LES SALARIES

 

Chaque séance se déroule dans dans une ambiance zen où j’y apporte ma musique et où j’y diffuse les odeurs d’huiles essentielles. Tout le matériel est apporté par mes soins.

Vous êtes un professionnel et vous souhaitez offrir mes prestations à votre événement, entrepris ? Contactez-moi.

Image de Y234

intervention en entreprise

Une pause détente pour les salariés qui agit sur le corps et le mental afin d’améliorer la productivité des équipes tout en diminuant le stress mais permet aussi de combattre l’absentéisme.

séminaires

Proposez aux participants de votre séminaire :

  • Une initiation aux massages : faire découvrir aux salariés les gestes du bien-être et les conseils pour se détendre et se sentir mieux. Ou bien simplement apprendre à partager ces moments de détente avec ses proches.
  • Une séance de massage : offrez à vos équipes une réelle pause de détente et de relaxation, que ce soit l'activité principale ou bien en complément d'une activité sportive par exemple.

intervention événementiel

Lors de manifestations sportives ou d'événements divers, proposez aux participants une séances de relaxation après une activité sportive ou dans le cadre d'un événement consacré au bien-être et à l'évasion. Cette formule est destinée pour toutes entreprises, associations, organisateurs, etc

Pour en savoir plus, découvrez les articles de presse

Sandrine aide les salariés à gérer leur stress, Ouest-France – le 18 juin 2014
La relaxation pour diminuer le stress au travail, Le Pays d’Auge – le 8 mai 2014